Soins aux patients chroniques

Problématique

De nos jours la médecine est surtout perçue dans sa dimension technique, spectaculaire, répondant à une exigence de résultats et de chiffre. L’efficacité médicale a été démontrée dans le champ du diagnostic dans le traitement des maladies aiguës. Loin des tapages médiatiques, la place que la médecine fera aux patients chroniques signera sa dimension relationnelle et humaine.

Projet pédagogique

Une partie du personnel intervenant en structure soignante est concernée par les problèmes de la chronicité. Dans l’optique de dispenser des soins de qualité, chacun se sent tenu de remettre à jour ses connaissances dans ce domaine, connaître les données épidémiologiques, les différentes possibilités qui s’offrent aujourd’hui pour trouver une prise en charge adaptée du patient chronique quelles que soient les données physio pathologique la concernant.

Objectifs 

  • Assimiler les différences entre pathologie chronique et pathologie aiguë .
  • Connaître des éléments de suivi des patients à long terme
  • Réactualiser ses connaissances sur les principales pathologies qui sont reliées à la chronicité.
  • Mettre au clair les rôles et devoirs de chacun dans l’équipe de soins ; délimiter son champ de compétences et d’intervention.
  • Comprendre l’importance de la relation d’aide auprès du patient et de ceux qui l’accompagnent et le soutiennent. Re motiver, maintenir l’espoir
  • Etre un acteur de la bientraitance

Formatrice

Infirmière et géronto psychologue - sophrologue - se reporter à la page mon parcours

Durée

2 ou 3 jours

Public

IDE / AS / kinés / diététiciennes / psychomotriciens / etc (toutes les professions qui ont besoin de la collaboration du patient )

Moyens pédagogiques

  • exposés théoriques
  • analyse des pratiques des participants et débats
  • jeux d’animation pour tester in vivo les faits de communication
  • livret pédagogique-mémento
  • présentation power point

Contenu

Notion de chronicité

  • définitions
  • principales pathologies reliées à la chronicité : diabète, maladies cardio-vasculaires, sensorielles (cécité, surdité), respiratoires, neuro dégénératives, infectieuses, psychiatriques
  • rappels sur leur impact à long terme et les séquelles

La spécificité de la prise en charge globale du patient chronique

  • évaluation des besoins et mise en place d’un plan de soins,
  • recherche des besoins particuliers de chaque personne  et de la meilleure façon d’y répondre.
  • dimension biosociale
  • les troubles du comportement : description, conduite à tenir et quelques pistes pour garder une attitude professionnelle. Gestion des émotions en situation d’agressivité ou de troubles du caractère.

 

L’éducation thérapeutique

  • buts de l’éducation thérapeutique
  • caractéristiques de l’éducation thérapeutique (OMS)
  • l’éducation thérapeutique comme processus d’apprentissage

Difficulté des soignants dans cette approche

  • système de santé non adapté
  • maintenir la motivation : du patient, des soignants, des familles
  • promouvoir la pluridisciplinarité – les réseaux de soin
  • outils et procédés pour  former le malade à gérer lui même sa maladie
  • l’approche pasychosociale
  • l’information des patients des familles, faut-il tout dire ?

La relation d’aide : à l’écoute du patient ; la bonne distance

  • notions d’empathie , d’acceptation inconditionnelle –
  • les bases de l’entretien d’aide (synchronisation, reformulation, accompagner le projet de vie…)

références

  •  "Les recommandations de Bonne Pratique : La bientraitance, définition et repères pour la mise en oeuvre" de l'ANESM 2008
  •  La Validation de Naomi Feil - les méthodes canadiennes (Carpe Diem)- le « care » - la méthodologie Gineste Marecotti
  • Michel Barlow : « Améliorer la communication » - éd chronique sociale – 2007
  • Cécile Delamarre : « Accompagner les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentée » 2007