Travail de nuit en EHPAD

Problématique

Dans les établissements gériatriques, le travail la nuit prend une tout autre ambiance que dans la journée. A la solitude du soignant se mêlent l’exacerbation des douleurs du résidents, leurs angoisses, la peur de la mort. Besoin de s’organiser, de répondre sans paniquer à l’urgence, savoir faire appel aux services d’assistance quand c’est nécessaire, communiquer avec le résident, apaiser les personnes atteintes de troubles du comportement, assurer la continuité des soins et du projet de vie, tels sont les défis du travail de nuit en EHPAD.

 

Objectifs

A l’issue du stage, le professionnel sera à même de :

  • Comprendre le fonctionnement des rythmes sommeil-veille
  • Repérer les perturbations du sommeil et d’y apporter parfois une solution
  • Répondre aux attentes et besoins du résident
  • De faire vivre l’équipe et ses choix 24h/24

 

Formatrice

Infirmière et géronto psychologue - sophrologue - se reporter à la page mon parcours

Durée

2 ou 3 jours

Public

Tout personnel ayant à travailler la nuit auprès de personnes âgées : AVS, ASH , AMP, AS, IDE

la formatrice adaptera le contenu au niveau des stagiaires.

 

Moyens pédagogiques

  • Cours interactifs (valorisant les connaissances des stagiaires) et analyse de leurs pratiques.
  • Cours théoriques
  • Débats ouverts (en particuliers le 3° jour)et nombreux cas concrets
  • Présentation Power Point
  • Livret mémento fourni à l’issue du stage

 

Données physiologiques et psychiques du sommeil

  • Rythmes (nycthéméral, circadien)
  • Phases
  • Faciliter l’endormissement de résident : respect des rituels, écoute et accompagnement
  • Résister à l’endormissement : salarié

Les perturbations du sommeil

  • En lien avec le travail de nuit
  • En lien avec le vieillissement et les pathologies (démences, maladies psychiatriques et neurologiques)
  • Les remèdes médicamenteux et non médicamenteux

Les besoins du résident

  • Angoisses, peur de l’accident, peur de l’intrusion ou de l’agression, peur de la mort
  • Le respect des rythmes du résident, ses attentes (changer ou pas les protections), les rondes de nuit

 Les difficultés en lien avec l’isolement des soignants

  • Prises de décision dans la limites du domaine de compétences
  • Manque d’informations, sentiments de solitude ou d’exclusion
  • Appeler au médecin, services d’urgence, familles

 La nécessaire continuité des soins : le résident au cœur de la réflexion

  • Transmissions entre les deux équipes : outils d’une transmission efficace
  • Le suivi de l’état de santé du résident, la distribution des médicaments, les soins, le suivi du projet de vie la nuit
  • L’implication des équipes de nuit dans le projet d’établissement et la Démarche Qualité
  • L’implication de l’ensemble de l’équipe dans la réflexion sur le travail de nuit, définition des missions, responsabilités et obligations de l’équipe de nuit.

Les situations d’urgence

  • La maladie ou l’accident
  • La douleur
  • Les troubles du comportement (fugue, déambulation, agressivité …)
  • Les soins palliatifs
  • Les décès de nuit

Le sentiment de sécurité la nuit en Ehpad

  • Pour le résident : apaisement, satisfaction des besoins, intimité
  • Pour le salarié : missions, limites de responsabilités, prise de responsabilités cadrée, se sentir reconnu
  • Pour la Direction : personnel de nuit formé, responsable, informé (connaissances des divers protocoles et notamment de ceux concernant l’urgence)

Références

  • Louis Ploton : « La personne âgée, son accompagnement médical et psychologique et la question de la démence »
  • Martine Ruzniewski : « Le groupe de parole à l’hôpital »
  • Philippe COLOMBAT : « La souffrance des soignants en soins palliatifs »
  • Michel Delbrouck : « Le burn out du soignant »
  • Bernard Diridollou : « Manager son équipe au quotidien »