Soins palliatifs


Accompagner quelqu’un ce n’est pas le précéder,

lui indiquer la route, lui imposer un itinéraire,

ou même connaître la direction qu’il va prendre,

mais c’est marcher à ses côtés

en le laissant libre de choisir son chemin

et le rythme de son pas »
 
 
P.Verspieren – Face à celui qui meurt – 1984.

 Définition de la SFAP (Société Française des Soins Palliatifs)

"Les soins palliatifs sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave, évolutive ou terminale. L’objectif des soins palliatifs est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle.

Les soins palliatifs et l'accompagnement sont interdisciplinaires. Ils s'adressent au malade en tant que personne, à sa famille et à ses proches, à domicile ou en institution. La formation et le soutien des soignants et des bénévoles font partie de cette démarche."


Rôle des associations de soins palliatifs

Les associations sont appelées pour leur capacité de coordination des soins autour du patient.

En fin de vie, face à la haute technicité des structures hospitalières, aux difficultés des patients et de leur famille à recevoir l’écoute qu’ils méritent, les associations de soins palliatifs proposent une médecine humaine, globale, pluri-disciplinaire.

Elles interviennent à la demande du patient, des familles ou des soignants, toujours avec l’accord du médecin traitant.

Elles sont aussi une ressource pour la prise en compte de la douleur et le traitement des symptômes inconfortables.

Elles n'ont pas vocation à prendre la place des équipes de professionnels, mais à les soutenir.

Place du psychologue en fin de vie

J’interviens dans une équipe mobile de soins palliatifs du Tarn.

Cette intervention s’exerce auprès :

  • des personnes en fin de vie incluse dans le réseau de soins palliatifs tarnais RESOPALID
  • de leur famille
  • de leurs soignants

 

 

gon0790.jpg

Je pratique alors l’écoute de ces personnes, chacune avec ses difficultés et souffrances :

  • en entretiens individuels à mon cabinet ou à domicile
  • en groupes de parole (soignants)
  • en réunion d’inclusion ou de suivi sur le lieu de vie de la personne accompagnée, avec d’autres membres de l’Equipe Mobile, les soignants libéraux ou salariés (médecin, infirmiers, aides-soignants, aides à domicile...)  et le patient et/ou sa famille


Je participe aussi aux réunions de l’équipe Mobile une fois par mois pendant lesquelles nous travaillons sur les dossiers des personnes que nous accompagnons.

Liens utiles